The law of innocence

Le livre présenté par Philippe, pour les anglophones, The law of innocence, de Michael Connelly, paru en 2020 aux éditions Orion.

Résumé :
Après avoir célébré son dernier succès, l’avocat de Los Angeles, Mickey Haller, prend le volant de sa Lincoln et se fait arrêter 100 mètres plus loin par un policier du LAPD.

Juste un contrôle de routine qui se termine par une arrestation après la découverte d’un corps dans le coffre de sa voiture.

Il va devoir assurer sa propre défense en face d’une procureure bien décidée à le faire croupir en prison.

Il mobilise son équipe habituelle, avocats et enquêteurs y compris Harry Bosch (l’autre personnage bien connu des romans de M Connelly). Ses ex-épouses et sa fille sont également dans le tableau.

Il organise sa défense depuis sa cellule en prison, devant le coût exorbitant demandé pour la caution.

Malgré cet huis clos entre prison et tribunal, le roman progresse sans ennui dans les méandres du système judiciaire US, dans toute sa complexité, parfois son absurdité et avec toutes les ficelles que les bons avocats pénalistes maîtrisent.

Son avis :
Intéressant pour suivre l’instruction d’un crime et la quête de vérité du défendant qui n’a d’autre choix pour sauver sa peau et son honneur, que de prouver son innocence et non simplement d’éviter une condamnation.

Le mantra de Mickey Haller: “act like a winner, you’ll become a winner” va lui être fort utile.

On est vite entrainé par le rythme imposé par Connelly dans l’instruction, l’écriture est précise mais sans jargon juridique inutile, le tout servi par l’humour souvent décalé du personnage principal.

Une machination bien orchestrée pour faire un thriller judiciaire de 1ère classe. Du très bon Connelly.

Extrait :

… “The law of innocence is unwritten, he says: It’s not a true legal term, can’t be argued in a court of law and doesn’t exist on the books. “

… “In the law of innocence, for every man not guilty of a crime, there is a man out there who is. And to prove true innocence, the guilty man must be found and exposed to the world.” …


Sa note : Coup de cœur 5/5

Partager c'est aimer !