Les cent derniers jours d’Hitler

Le livre présenté par Yann, Les cent derniers jours d’Hitler de Jean Lopez, paru le 12 mars 2015 aux Editions Perrin Collection Tempus.

Résumé :
Les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Europe sont les plus sanglants et les plus destructeurs de tout le conflit. Chaque jour, en moyenne, 30 000 êtres humains perdent la vie.

De cette orgie de mort, Hitler est le grand responsable. Diminué par la maladie, traqué, contesté ou haï par son peuple même, réduit à vivre sous les bombes dans un trou humide, il continue néanmoins à alimenter le brasier.

Pour comprendre ce cataclysme, Jean Lopez livre la chronique des derniers jours de la vie du Führer, de son retour à Berlin à la mi-janvier 1945 à son suicide en avril de la même année.

Ce sont ses déplacements, ses proclamations, ses actes de gouvernement et de commandement militaire, sa vie quotidienne et ses humeurs qui sont racontés grâce aux témoignages de ceux qui l’entourent jusqu’à la fin : les Goebbels, bien sûr, mais aussi son chauffeur, son garde du corps, son médecin.

Cette chronique est aussi celle des événements militaires, absolument indispensable tant la résistance de la Wehrmacht aux offensives des Alliés détermine directement le temps qu’il reste à vivre au Troisième Reich et à son maître.

Elle est enfin politique et permet d’appréhender l’action des organisations criminelles que sont le parti nazi, la SS, la Gestapo et la Jeunesse hitlérienne comme de comprendre le poids des quatre plus puissants hommes du Troisième Reich après Hitler : Himmler, Goebbels, Bormann et Speer.

Plus de cent photos accompagnent le récit. Elles donnent à voir la réalité de l’effondrement de l’un des régimes les plus ahurissants du XXe siècle.

Texte et images répondent à la question centrale de ce livre sans équivalent : à quels desseins obéit la volonté du Führer de ne jamais capituler, de résister jusqu’à la mort, en entraînant ses 80 millions de sujets dans l’apocalypse ?

Son avis :
L’auteur traite surtout de l’histoire militaire, j’aurais préféré qu’il évoque plus la vie du Führer et des cadres nazis qui l’entouraient pendant cette période.

Cet ouvrage retrace les derniers mois du Reich, à partir du 15 janvier 1945, date du retour de Hitler à Berlin jusqu’à son suicide.

L’auteur évoque jour après jour, la vie du Führer, les différents fronts, la déliquescence de la Wehrmacht, l’évacuation des camps dans des conditions terribles et la vie des civils sous les bombardements. Cette période a été la plus sanglante et plus destructrice de tout la Seconde Guerre mondiale avec 30 000 morts en moyenne.

Hitler, diminué par la maladie, traqué et contesté par son peuple, est réduit à vivre sous les bombes dans son bunker humide, malgré la fin de la guerre qui se profile, il continue à alimenter le brasier.

Sa note : 3/5


Le début du livre