La ferme africaine

Le livre présenté par Monique, « La ferme africaine » de Karen Blixen paru 5 mai 2005 (Parution originale en 1935), traduction Alain GnaedigauxéditionsGallimard
508 pages

Résumé :
« Quand le souffle passait en sifflant au-dessus de ma tête, c’était le vent dans les grands arbres de la forêt, et non la pluie.

Quand il rasait le sol, c’était le vent dans les buissons et les hautes herbes, mais ce n’était pas la pluie.

Quand il bruissait et chuintait à hauteur d’homme, c’était le vent dans les champs de maïs. Il possédait si bien les sonorités de la pluie que l’on se faisait abuser sans cesse, cependant, on l’écoutait avec un plaisir certain, comme si un spectacle tant attendu apparaissait enfin sur la scène. Et ce n’était toujours pas la pluie.

Mais lorsque la terre répondait à l’unisson d’un rugissement profond, luxuriant et croissant, lorsque le monde entier chantait autour de moi dans toutes les directions, au-dessus et au-dessous de moi, alors c’était bien la pluie. C’était comme de retrouver la mer après en avoir été longtemps privé, comme l’étreinte d’un amant. » (trad. Alain Gnaedig.)

Son avis :
Il s’agit de La ferme africaine de Karen Blixen, une baronne danoise.

Ce livre a été connu après avoir inspiré superbe film de Sydney Pollack Out of Africa.

L’auteur a vécu entre 1914 et 1931 au Kenya où elle possédait une ferme et une plantation de café.

Il s’agit d’une chronique autobiographique dans laquelle elle décrit sa vie et son amour pour cette terre africaine pour ses habitants d’alors, ses paysages merveilleux peuplés d’animaux sauvages.

C’est un récit magnifique plein de passion mais aussi de poésie de nostalgie de sensibilité.

À déguster !!!

Sa note  : Coup de cœur 5/5

Partager c'est aimer !