Histoire des médecins

Le livre présenté par Yann, Histoire des médecins de Stanis Perez, paru le 22 février 2018 aux éditions Tempus/perrin

314 pages

Résumé :
De l’Antiquité à nos jours, l’historien Stanis Perez retrace les grandes étapes de l’évolution de l’art de soigner. Depuis Hippocrate, le médecin s’est métamorphosé avec le christianisme et l’avènement, au Moyen Âge, d’un savoir essentiellement livresque.

A l’époque moderne, cet artisan de la santé, tantôt alchimiste, bonimenteur ou universitaire, s’impose grâce aux cours princières et aux progrès scientifiques.

Au xixe siècle, c’est désormais un réformateur qui joue un rôle croissant dans la vie de la Cité… de même que dans les campagnes.

Au xxe siècle, il fait face à la faillite de l’État-providence et à une crise de la profession, toujours d’actualité. En même temps qu’il propose ici la grande synthèse attendue au sujet de ce métier millénaire, Stanis Perez nous rappelle toute l’importance de l’art de soigner et de soulager ceux qui souffrent.

Son avis :
Un excellent livre qui permet de retracer les grandes étapes de l’évolution de l’art de soigner de l’Antiquité à l’époque contemporaine.

Depuis Hippocrate, le médecin s’est métamorphosé avec le christianisme et l’avènement, au Moyen Age, d’un savoir essentiellement livresque.

A l’époque moderne, cet artisan de la santé tantôt alchimiste, bonimenteur ou universitaire, s’impose grâce aux cours princières et aux progrès scientifiques.

Au XIXème, c’est désormais un réformateur qui joue un rôle croissant dans la vie de la cité, de même que dans les campagnes. Au XXème, il fait face à la faillite de l’Etat-providence et à une crise de la profession.Ce livre permet aussi de s’interroger sur la place des praticiens dans les différentes sociétés.

Un ouvrage complet qui aborde des thèmes très diverses, comme le médecin et la philosophie, le rapport au corps, les grandes épidémies, la colonisation, l’hygiénisme, les médecins et les guerres ou le poids des praticiens dans les réformes sociétales. L’auteur nous rappelle toute l’importance de l’art de soigner et de soulager ceux qui souffrent. La conclusion s’interroge sur la disparation des médecins et la mise en place d’un nouveau système de santé.

Sa note : Coup de cœur 5/5

Le début du livre 

Partager c'est aimer !