Cristal Noir « Meurtres sur Garonne »

Le livre présenté par Chantal, Cristal Noir « Meurtres sur Garonne »
de Jeanne Faivre D’Arcier, paru le 1er avril 2021 aux éditions Le Geste.

Résumé :
A Bordeaux, la capitaine Sidonie Sallenave de la police judiciaire et son adjoint Thomas Belloc, sont confrontés à de bizarres assassinats derrière lesquels semble être à l’œuvre un meurtrier qui s’acharne sur des homosexuels trentenaires.

Personne n’est mieux placé que Sallenave, une femme au tempérament bohème qui élève seule trois moutards diaboliques et Belloc, le brillant lieutenant secrètement gay, pour remonter la piste du tueur qu’ils ont surnommé « Vespa velutina », le frelon asiatique.

Au cours de leur enquête qui les mène loin de Bordeaux et loin dans le passé, ils rencontrent Camille. Flanqué de Cristal Noir, son schnauzer géant, celui-ci recherche désespérément Gabriel, disparu lui aussi…

Lauréate du Grand Prix de l’Imaginaire, Jeanne Faivre d’Arcier a écrit une vingtaine de romans noirs et fantastiques pour les adultes et pour la jeunesse. Neuf d’entre eux se déroulent à Bordeaux et sur le bassin d’Arcachon, les lieux entre lesquels elle se partage. Dans « Cristal Noir », elle relate avec empathie et humanité une histoire passionnelle entre deux hommes. Mais pas seulement…


Sa chronique :
Amis lecteurs vous allez découvrir Bordeaux comme vous ne connaissez probablement pas cette ville.

L’auteur vous entraîne dans un périple à hauts risques, mais où va-t-elle cherchez tout ça ?

Dès les premières pages j’ai été happée par la liberté de cette plume, que je connais pourtant et qui là me désarçonne et me séduit au plus haut point.

C’est une plume changeante, qui colle à chaque situation, chaque milieu, chaque action.

Jeanne Faivre d’Arcier dans cet opus a lâché les chevaux.

Valentine a vécu avec Gabriel et ils ont eu une petite Julia.

Ils se sont séparés, Gabriel préfère les hommes mais ils entretiennent une bonne entente pour la petite qu’il adore.

Dit comme cela une situation peu originale, oui mais !

La petite Julia fait d’horribles cauchemars, sa mère psychologue dit qu’elle a une imagination débordante. Mais tout de même ce ne sont pas de mauvais rêves traditionnels : « Il est vieux, il est moche, il est méchant ; il est très grand, il a des lèvres grises et des grosses mains poilues. Motus, il me répète. Faut pas que tu parles, faut pas que tu parles de moi, jamais. Il n’est pas venu beaucoup dans l’impasse, l’homme noir, deux trois fois, mais ça suffit. Et une fois près de l’école, mais ça suffit. »

Gabriel, qui est chasseur de têtes dans le monde du luxe, est habitué à voyager, la planète est son univers. Il a aussi beaucoup d’addiction notamment au Chemsex, mais il s’en sort, il ne veut plus être à la ramasse.

Il s’installe pour quelques jours chez son ex mais va draguer à la tombée de la nuit. Il rencontre Camille, paysagiste installé dans une chartreuse qu’il retape lui-même à Langoiran, rive droite de Bordeaux. Pour les deux ce n’est pas une histoire banale.

Mais Gabriel disparaît et ne donne plus signe de vie.

Laurence l’amie de Valentine alerte son ami Thomas Belloc, car elle prend très au sérieux cette disparition conjuguée aux cauchemars de la petite depuis plusieurs semaines. Gabriel est un excellent père alors il y a urgence. Camille fou amoureux part à la recherche de Gabriel avec son fidèle Schnauzer Cristal Noir.

Sa vieille voisine et amie voyante à ses heures lui a bien dit :

« Alors il est en danger. Je l’ai lu dans mes cartes, tout à l’heure. Il a le mal sur lui. »

Thomas Belloc en duo avec Sidonie Sallenave va enquêter sur des meurtres d’homosexuels à Bordeaux mais aussi au Havre. Il en conclu à un prédateur qu’il surnomme Vespa Velutina. Son enquête lui démontre que Gabriel est en danger, peut-être mort.

« Selon Belloc, le frelon est abstinent : il a une peur panique de lâcher prise. En raison vraisemblablement subis dans son enfance, il s’interdit les rapports sexuels. Mais ses défenses sont en train de céder, le besoin est trop violent. Il n’est pas impossible qu’il perde le contrôle la prochaine fois qu’il passera à l’acte. »

Pourquoi a-t-il disparu ? Jalousie dans son milieu professionnel où il fait de l’ombre à certains ? Ses préférences sexuelles et ses addictions ? Il ne croit pas au hasard et prend au sérieux le fait que la petite Julia soit en danger.

La course contre la montre commence. Et le lecteur vit un véritable road movie.

Tous ces personnages ont l’étoffe d’hommes et femmes en chair et en os.

Le lecteur sera suspendu à l’action, tout en appréciant la mise en scène, les dialogues qui parlent vrai, les situations qui vous font froid dans le dos.

De l’empathie, des antipathies, mais beaucoup de fraternité, d’amitié et d’amour seront le carburant de cette histoire aussi noire et forte que vous pouvez le souhaiter.

Presque 500 pages pendant lesquels vous oscillerez entre l’envie d’aller plus vite pour connaître le dénouement mais vous vous surprendrez à ralentir voire faire des pauses pour ne pas quitter l’intrigue.

Je crois que l’émotion qui vous étreindra souvent est due à la sincérité, la véracité des situations. La psychologie dont fait preuve Jeanne Faivre d’Arcier dans ce roman noir vous manipulera jusqu’à la dernière ligne.

J’aime le regard de l’auteur sur le monde, son imaginaire est foisonnant. C’est un caméléon, jamais là où on l’attend. Elle joue avec nos nerfs très brillamment.

Maîtrisé de bout en bout, aussi magistral qu’époustouflant j’ai été aussi bluffée qu’envoûtée.

Un livre que l’on referme en disant merci à l’auteur.

©Chantal Lafon

Sa note : Coup de cœur 5/5

Son blog

Partager c'est aimer !