Ma mère cette inconnue

Le choix de Catherine Ch. Ma mère cette inconnue de Philippe Labro

Résumé :
«Netka, il y a du slave dans ce nom qui sonne clair. Elle a cinquante pour cent de sang polonais dans ses veines. Il me faudra beaucoup de temps pour identifier la Pologne, chercher la trace du père inconnu, éclaircir les mystères, imaginer l’enfant-valise, la petite fille abandonnée. Elle est, elle était ma mère.»

Henriette Carisey dite Netka, est issue de trois générations de femmes seules : Joséphine, fille de ferme, née de père inconnu, et Marie-Hélise, sa fille, séduite par le comte Henryk Slizien, richissime « Magnat » polonais, qui ne reconnaît pas Henri et Netka, les deux enfants illégitimes qu’elle lui donne, mais assume leur entretien.

Les bambins sont confiés dès leur naissance à Manny, vraie mère de substitution, puis à « Marraine » qui, à Versailles, prend le relais avec autant d’amour, élève les petits comme les siens et assure leur tutelle à la mort tragique de leur père putatif.

Mariée très jeune à Jean Labro de vingt ans son aîné, mère de quatre garçons, Netka, dévotieusement servie par Maïté après son veuvage, s’éteint à 99 ans entourée de l’affection des siens, enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, honorée comme « Juste parmi les Nations » par Yad Vashem et chevalier de la Légion d’Honneur.

Sa note : 4,5/5

Entretien avec Philippe Labro 

Début du roman 

dapibus commodo facilisis accumsan sed efficitur. Praesent Curabitur quis, tempus leo. Sed
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information