L’âme brisée

Le livre présenté par Jocelyne, L’âme brisée d’Akira Mizubayashi, paru le 29 août 2019 aux éditions Gallimard.

Résumé :
Tokyo, 1938. Quatre musiciens amateurs passionnés de musique classique occidentale se réunissent régulièrement au Centre culturel pour répéter. Autour du Japonais Yu, professeur d’anglais, trois étudiants chinois, Yanfen, Cheng et Kang, restés au Japon, malgré la guerre dans laquelle la politique expansionniste de l’Empire est en train de plonger l’Asie.

Un jour, la répétition est brutalement interrompue par l’irruption de soldats. Le violon de Yu est brisé par un militaire, le quatuor sino-japonais est embarqué, soupçonné de comploter contre le pays. Dissimulé dans une armoire, Rei, le fils de Yu, onze ans, a assisté à la scène. Il ne reverra jamais plus son père… L’enfant échappe à la violence des militaires grâce au lieutenant Kurokami qui, loin de le dénoncer lorsqu’il le découvre dans sa cachette, lui confie le violon détruit. Cet événement constitue pour Rei la blessure première qui marquera toute sa vie…

Dans ce roman au charme délicat, Akira Mizubayashi explore la question du souvenir, du déracinement et du deuil impossible. On y retrouve les thèmes chers à l’auteur d’Une langue venue d’ailleurs : la littérature et la musique, deux formes de l’art qui, s’approfondissant au fil du temps jusqu’à devenir la matière même de la vie, défient la mort.

Son avis :
J’ai adoré ce livre que j’ai lu d’une traite. Il m’a ému et charmé. Il mêle littérature et musique dans une écriture fluide et poétique.C’est l’histoire d’une âme brisée celle de Rei et celle du violon de son père Yu.

Il y a plusieurs histoires dans l’histoire rythmées par la musique le quatuor à cordes de Schubert « Rosamunde » et « La Gavotte en ronde « de Bach qui se déroulent au long de chapitres dénommés par un morceau de musique.

L’histoire de son père Yu arrêté en 1938 à Tokyo lors d’une répétition de Rosamunde avec 3 de ses élèves chinois car soupçonné de complot contre son pays. Un des militaires brise son violon.

L’histoire de Rei fils de Yu dissimulé dans une armoire qui a assisté à toute la scène, qui va être sauvé par un officier arrivé après coup le lieutenant Kurokami mélomane qui va lui confier le violon brisé de son père.

L’histoire d’un couple Jacques ou Rei luthier et sa femme Hélène archetier et de sa résurrection apèrs avoir mis 12 ans à restaurer le violon de son père.

L’histoire de la lutherie.

L’histoire d’une talentueuse violoniste japonaise Midori Yamazaki et de son grand – père Kurokami A la fin tous les éléments du puzzle sont réunis permettant à Jacques Rei de faire son deuil.

Sa note : 5/5

Le début du roman

commodo commodo Aliquam in luctus dolor sit venenatis,
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information