Un hiver à Majorque

Le choix de Marie Hélène, coup de cœur, Un hiver à Majorque de Georges Sand

Son ressenti :
En triant mes lectures pour une publication sur l’Apéritif Littéraire Virtuel je retrouve une pépite et un beau souvenir.

Au printemps 2015, je voyage à Majorque.
Évidemment, je visite Valldemossa. Coup de coeur. Une chartreuse en pierres au milieu d’un site magnifique. Surtout, le refuge de George Sand et de Frédéric Chopin durant l’hiver 1838.

Pour soigner un rhume qui n’en finit pas, George Sand emmène Chopin en Espagne, dès novembre 1838.

Mais cet hiver-là, au lieu du soleil habituel, la pluie et le vent perdurent.

La tuberculose, dont souffre en fait Chopin, fait peur aux habitants et oblige les amants à se réfugier au monastère de Valldemossa.

Chopin tousse et déprime sans son piano livré trop tard, George Sand vit mal ce confinement (pensée…) et se consacre à l’écriture.

Ambiance.

Dans ce récit autobiographique, George Sand raconte tout cela, sa vie quotidienne, la beauté de l’île et les mœurs surprenantes de ses habitants.

Avec son style personnel, beaucoup de poésie et de l’humour parfois.

L’esprit de Frédéric Chopin et celui de George Sand flottent encore a Valdemossa; le piano est toujours là , au milieu des partitions et objets personnels du couple.

Un moment d’émotion, prolongé par ce livre, une superbe édition illustrée achetée sur place qui mérite 5/5.

Résumé
« Il ne s’agit pas tant de voyager que de partir : quel est celui de nous qui n’a pas quelque douleur à distraire ou quelque joug à secouer ? » Le célèbre couple doit partir : la santé de Chopin exige une température clémente et le génie de Sand, une solitude totale pour écrire. Ils seront émerveillés par l’île, ses aloès, ses monuments arabes et ses costumes grecs. Mais les habitants, s’étonne l’écrivain, ne ressemblent guère aux paysans du Berry. Ils ne pensent pas, élèvent des cochons et craignent par-dessus tout les maladies contagieuses ! Bref, le courant ne passe pas et pourtant cette invitation au voyage est le meilleur guide des Baléares qui ait été écrit. Il rendit célèbre Palma et, au milieu des orangers et des amandiers, la chartreuse de Valldemosa qui résonne encore de la musique de Chopin.

Les avis sur Babelio 

quis, consectetur facilisis quis fringilla tempus massa at Donec
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information