Rien n’est noir

Le livre présenté par Colette lors de notre apéritif virtuel du 6 avril ! dont le titre est tout à fait d’actualité, Rien n’est noir de Claire Berest aux Editions Stock

Son ressenti :
La vie de Frida Kahlo.

Écriture, tel un feu d’artifice de couleurs époustouflantes. Textes abruptes et crus décrivant bien cette atmosphère d’excès si particuliers aux artistes, les vrais.
A lire.

Résumé :
« À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages ?

Et tout ça n’est pas triste, mi amor, parce que rien n’est noir, absolument rien.

Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes.

Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème.

Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes.

Et elle peint.

Frida aime par-dessus tout Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques.»

Sa note : 4,5/5

Les avis sur lecteurs.com 

leo. dolor. ipsum et, adipiscing ut Donec ut consequat. at efficitur. sed
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information