Lincoln au Bardo

Le livre présenté par Marie-Hélène, Lincoln au Bardo de Georges Saunders, paru le 9 septembre 2019 aux éditions Fayard

Résumé :
Washington, nuit du 25 février 1862. Dans le paisible cimetière de Oak Hill, non loin de la Maison-Blanche, quelque chose se prépare… Un peu plus tôt ce même jour, on a enterré un petit garçon prénommé Willie, qui n’est autre que le fils du Président des États-Unis. Ce soir-là, Abraham Lincoln, dévasté de chagrin, s’échappe de son bureau pour venir se recueillir en secret sur la sépulture de son enfant.

Il croit être seul il ne l’est pas. Bientôt, des voix se font entendre, et voici que jaillit des caveaux tout un peuple d’âmes errantes, prises au piège entre deux mondes, dans une sorte de purgatoire (le fameux Bardo de la tradition tibétaine). L’arrivée du jeune Willie va déclencher parmi eux un immense charivari une bataille épique, reflet d’outre-tombe de la guerre de Sécession qui, au même moment, menace de déchirer la nation américaine.

Tour à tour inquiétants, hilarants, attendrissants, les spectres surgis de l’imagination de George Saunders nous offrent un spectacle inouï, qui tient de la farce beckettienne autant que de la tragédie shakespearienne. Magistral chef d’orchestre de ce chœur d’ombres baroques, George Saunders s’amuse à dynamiter tous les registres romanesques, pour mieux nous confronter aux plus profonds mystères de notre existence : qu’est-ce que la mort ? qu’est-ce que la vie ? qu’est-ce que l’amour ? et comment vivre, et aimer, quand nous savons que tout est voué au néant ?

Son avis :
Peut-être avez-vous déjà vu le film de Spielberg (avec l’acteur Daniel DAY-LEWIS, grandiose), LINCOLN ?
Le film se passe durant le premier mandat du Président.

On sait que Lincoln était contre l’esclavage, et que son élection en 1861 a déclenché la guerre civile, les états du sud voulant faire sécession et se retirer de l’union.

Le livre se passe pendant cette période. En 1862 précisément.

Savez-vous qu’est le Bardo?

Dans la religion bouddhique tibétaine il s’agit d’un état intermédiaire entre la vie et la mort, ou plutôt une sorte de vie après la mort.

Le 20 février 1862, Lincoln, en plein travail pour faire abolir l’esclavage et tenter de faire voter la loi, perd son fils préféré Willie, âgé de 11 ans , d’une fièvre typhoïde.
La famille est effondrée, après le décès d’un enfant de 4 ans (les Lincoln ont eu 4 fils).
L’enfant est enterré quelques jours plus tard dans le cimetière de Oak Hill près de la Maison Blanche.

L’ histoire commence là.

Dans le cimetière, les morts vivent dans le Bardo, c’est-à-dire dans un état intermédiaire entre la sortie du « caisson de souffrance » et le passage dans la vie éternelle par un phénomène appelé par Saunders la SUBSTANLUMINÉCLOSION (sic).

L’auteur choisit de les faire parler, pour qu’ils racontent leur propre vie avant leur mort: il y a des esclaves, des soldats de la guerre de sécession , des familles, des suicidés, des enfants; la façon dont ils sont morts, et ce qu’ils espèrent devenir pr l’éternité.

Ils sont aussi témoin de l’enterrement du jeune Lincoln, puis des visites poignantes du père sur la tombe de son fils.

Ce livre pourrait être morbide et triste mais le style adopté par l’auteur, tout en dialogues qui s’entrecroisent mêlés au récit historique des témoins de la vie des Lincoln, par phrases courtes, inachevées puis reprises plus loin dans le récit, provoque une fascination et une émotion sur le sens de la vie et de la mort.

Une drôle d’écriture, décousue et déconcertante, parfois humoristique, on est happé par le récit de ces spectres, ces morts-vivants du Bardo, et par l’histoire de Lincoln , un Président dans la tourmente de l’Histoire et de sa propre vie familiale .

Georges Saunders excelle dans un style absolument original qui a mérité le prix américain prestigieux du MAN BOOKER PRIZE en 2017.

Sa note : Coup de cœur 5/5

PS : Le 13ème amendement à la Constitution américaine sur l’abolition de l’esclavage a été voté en 1865.
La même année Lincoln était réélu, puis assassiné quelques mois plus tard (cf le film que je recommande aussi !)

Lire le début du livre

Partager c'est aimer !