Le voyage de Marcus

Le livre présenté par Yann, le premier roman de Christian Goudineau, Le voyage de Marcus, paru le 2 juin 2005 aux éditions Babel.

Résumé :
Fils d’un magistrat de la gaule aquitaine, un enfant de douze ans accompagne sur les routes son père, engagé dans une campagne électorale susceptible de lui conférer le sacerdoce suprême : le culte de l’empereur à condate-près de Lyon.

De ville en ville et de découverte en découverte, le jeune Marcus complète son instruction, sous l’égide de son précepteur Philodoros.

Mais voici que des aventures inattendues – et parfois sanglantes – viennent bouleverser le tranquille voyage prévu…

Véritable plongée au coeur de l’empire romain du IIe siècle après Jésus-Christ, ce roman qu’il retrace les luttes de pouvoir ou qu’il mette en scène la vie quotidienne dans ses travaux et ses jours, ses spectacles et ses jeux, invite à parcourir un itinéraire où se conjuguent à merveille les vertus de l’histoire et de la fiction.

Son avis :
L’auteur nous plonge par ce roman épistolaire dans la Gaule du IIème siècle après Jésus Christ, il retrace avec beaucoup de précisions la vie quotidienne, les luttes politiques et les rites religieux de cette époque.

Le héros Marcus est le jeune fils d’un magistrat de la Gaule Aquitaine, celui âgé de 12 ans accompagne son père Publius engagé dans une campagne électorale pour lui conférer le sacerdoce suprême, le culte de l’Empereur à Condate près de Lyon.

Lors de son parcours initiatique sur les routes, Marcus va découvrir les enjeux de la citoyenneté romaine.

Sa note : 4/5

Dans Historia l’avis d’Anne Logeais.

« Christian Goudineau et Jean-Claude Golvin, experts ès sciences gauloises ont réuni leurs talents pour ce Voyage de Marcus, tout à la fois roman épistolaire, roman initiatique et roman policier.

Qui en veut à la vie de Marcus ?

Tandis qu’il accompagne son magistrat de père sur les routes de Gaule, en ce IIe siècle apr. J.-C., le jeune garçon découvre les jeux complexes du pouvoir, à l’image des jeux du cirque et de ces jeux si nombreux dont raffole la civilisation romaine.

Des règles simples, mais dont l’exécution requiert un savoir infaillible. Erudition, truculence et humour. »

elementum at Praesent Aenean non dolor massa felis
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information