Le drap

Le livre présenté par Jocelyne lors de notre apéritif littéraire virtuel du 6 avril, Le drap de Yves Ravey aux Éditions de Minuit

Sa chronique :
Le narrateur appelé Lindbergh évoque les derniers mois de son père Roger Carossa à travers la maladie professionnelle qui le frappe.

Son père était ouvrier dans une imprimerie, il a manipulé des produits toxiques sans protection, il va demander le silence à son médecin tant par amour propre que par devoir jusqu’au moment où il sera trop tard.

C’est un roman court qui relate la condition ouvrière dans les années 1960/1970, et son exploitation cynique, il parle d’une autre époque avec des valeurs qui nous paraissent surannées : un père chef de famille incontesté qui nourrit sa famille et qui ne veut pas créer de problème à son employeur, une mère sublime de dignité qui ne travaille pas, qui est effacée et qui a toujours obéi à son mari, même si elle espérait voir changer sa vie. Elle est devenue une ombre et ne lui survivra pas.

C’est une histoire banale qui m’a émue. Elle est sublimée par le style neutre, concis et chirurgical de l’auteur.

Sa note : 4,5/5

Les avis sur Babelio.com 

luctus velit, massa amet, commodo in
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information