La mémoire sous les vagues

Le livre présenté par Kitty, La mémoire sous les vagues de Laurence Couquiaud, paru le 12 mai 2016.
344 pages
Prix littéraire(s) : Prix Femme actuelle 2016

Résumé :
Une photographe franco-japonaise vit le séisme du 11 mars 2011 à Tokyo. Sans nouvelles de sa grand-mère, elle part à sa recherche dans la zone sinistrée par le tsunami. A Yokohama en 1863, O Kanekichi, geisha de renom, divertit les membres de la communauté occidentale naissante.

Elle se lie à un peintre célèbre et à son associé, photographe immortalisant le Japon en voie de disparaître. Les destins de leurs familles s’entremêlent au fil de grands événements historiques, de tragédies et de rencontres amoureuses. Du passé et de la boue surgissent des vestiges, des images, le choix d’occulter les souvenirs ou la nécessité de les transmettre.

Sur l’auteure :
Globe-trotteuse, elle a exploré les domaines de l’architecture, de la céramique et de l’écriture. Spécialiste de l’environnement des cétacés au japon et à Singapour. La mémoire sous les vagues est son premier roman.

Mon avis :
Très bel ouvrage, présentant une saga familiale au Japon du 19ème siècle au 21ème. Un récit qui décrit un Japon éternel ancré dans la modernité mais toujours très attaché à la tradition.

Pudeur, sens du sacré, respect des traditions sont omniprésents dans les personnages et dans les paysages, leur donnant une dimension de rituel.

Le descriptif de la nature, la puissance des personnages, la réalité parfois dure de la vie, l’amour distillé au gré des 150 ans de cette histoire en font une lecture « ravissante ».

Sa note : 4,5/5

Le début du roman 

Partager c'est aimer !