Grâce et Dénuement

Le livre présenté par Nicole lors de notre apéritif littéraire virtuel du 6 avril, Grâce et Dénuement d’Alice Ferney

Sa chronique :
Le titre est particulièrement bien trouvé et dit à lui seul les extrêmes de la vie de ces gens.

L’Auteure, Alice FERNEY, nous fait vivre deux années parmi un clan de Gitans installés illégalement sur un terrain vague de la Région Parisienne.

Avec Esther, bibliothécaire saisie d’un désir presque fou d’initier leurs enfants à la lecture, on entre dans l’environnement sauvage de leur camp et dans l’intimité de leur vie hors du temps, de leur misère absolue, de leur rejet par tous et par réaction, de leur rejet aux autres. Mais aussi de leurs fêtes célébrant la vie, de la chaleur partagée pour chaque événement améliorant leur quotidien, et de leurs lois implacables mais où personne n’est jamais seul et chacun se mêle aux autres.

Esther va d’abord être confrontée à la méfiance et au mépris qu’inspirent les « Gadjés », puis sa vitalité fidèle et son talent de lectrice lui feront gagner l’attachement des enfants, d’Angeline « la Vieille » et de ses cinq fils et belles filles.

Dans ce roman d’émotion maîtrisée transparaît un autre combat que celui de l’apprentissage de la lecture : celui de la Vie contre la mort, sous toutes les formes et à tous les âges.

Esther lit donc contre la brutalité des hommes, elle lit pour la beauté de ces femmes fortes et dévouées, elle lit pour ces enfants sans paroles qui s’entassent chaque mercredi dans sa Renault jaune. Une belle leçon d’humanité.

Sa note : 5/5

Les avis sur lecteurs.com 

dolor. Aliquam Praesent quis, mattis dolor fringilla
50% de complétion

Suivez-nous…

Pour rester informé de nos activités, inscrivez-vous sur notre lettre d'information