Nature Humaine

Le livre présenté par Jocelyne, Nature Humaine de Serge Joncourt, paru le 19 août 2020 aux éditions Flamarion
400 pages

Résumé :
La France est noyée sous une tempête diluvienne qui lui donne des airs, en ce dernier jour de 1999, de fin du monde.

Alexandre, reclus dans sa ferme du Lot où il a grandi avec ses trois sœurs, semble redouter davantage l’arrivée des gendarmes. Seul dans la nuit noire, il va revivre la fin d’un autre monde, les derniers jours de cette vie paysanne et en retrait qui lui paraissait immuable enfant. Entre l’homme et la nature, la relation n’a cessé de se tendre.

A qui la faute ?

Dans ce grand roman de « la nature humaine », Serge Joncour orchestre presque trente ans d’histoire nationale où se répondent jusqu’au vertige les progrès, les luttes, la vie politique et les catastrophes successives qui ont jalonné la fin du XXe siècle, percutant de plein fouet une famille française.

En offrant à notre monde contemporain la radiographie complexe de son enfance, il nous instruit magnifiquement sur notre humanité en péril.

A moins que la nature ne vienne reprendre certains de ses droits…

Son avis :
J’ai beaucoup aimé ce livre.

Tout d’abord parce qu’il décrit trente ans d’une époque que j’ai bien connu des années 1976 aux années 2000 : la sécheresse de 1976, l’élection de Mitterrand, le Minitel, les courses au mammouth, les anti nucléaires, le larzac, les attentats, le 20h de TF1, le téléphone arrivant au fond des campagnes, la vache folle, les pesticides, les abeilles décimées.

Ensuite parce l’écriture est fluide, rythmée et poétique pour décrire un monde rural à l’agonie au travers de la vie d’une famille d’éleveurs. Le père veut s’agrandir et avoir du rendement, le fils Alexandre n’y est pas favorable, les deux sœurs ne veulent pas rester et vont vivre en ville.

Leur voisin le plus proche Crayssac leur pourrit la vie, il peste contre le progrès sous toutes ses formes et est de tous les combats.

Quant à Alexandre, il est amoureux de Constance une étudiante allemande et se retrouve entraîné dans des activités d’activiste…ce qui va le rapprocher de son voisin.

Constance s’en va, il va vivre seul à la ferme en ayant des projets tout en privilégiant le circuit court…

Il ne perd pas espoir de retrouver son grand amour, il a revu constance qui a fait sa vie sans lui mais qui lui promet de l’appeler…

Le suspens reste entier jusqu’à la fin, Alexandre se prépare à tempête de l’an 2000. Depuis 3 ans il attend ce coup de fil. Mais là, il n’a pas de doute elle va appeler après la tempête comme elle l’avait fait après Tchernobyl toutefois le câble du téléphone est rompu il faudra attendre….

Ce livre se lit d’une traite pour moi c’est une pépite.

Sa note : 4.5/5

Le début du livre 

Partager c'est aimer !