Une rose seule

Le livre présenté par Kitty, Une rose seule de Murielle Barbery, paru le 19 août 2020 aux éditions Actes Sud

Résumé :
« Rose arrive au Japon pour la première fois. Son père, qu’elle n’a jamais connu, est mort en laissant une lettre à son intention, et l’idée lui semble assez improbable pour qu’elle entreprenne, à l’appel d’un notaire, un si lointain voyage.

Accueillie à Kyōto, elle est conduite dans la demeure de celui qui fut, lui dit-on, un marchand d’art contemporain.

Et dans cette proximité soudaine avec un passé confisqué, la jeune femme ressent tout d’abord amertume et colère.

Mais Kyōto l’apprivoise et, chaque jour, guidée par Paul, l’assistant de son père, elle est invitée à découvrir une étrange cartographie, un itinéraire imaginé par le défunt, semé de temples et de jardins, d’émotions et de rencontres qui vont l’amener aux confins d’elle-même.

Ce livre est celui de la métamorphose d’une femme placée au cœur du paysage des origines, dans un voyage qui l’emporte jusqu’à cet endroit unique où se produisent parfois les véritables histoires d’amour. »

Son avis :
Ce récit est celui d’une jeune française se métamorphosant durant son séjour à Kyōto, grâce au programme ante-mortem, organisé par un père japonais, qu’elle n’a jamais rencontré auparavant.

Beaucoup d’émotions et de rencontres dans ce japon poétique à souhait. La beauté des paysages ainsi que la retenue profonde de ses habitants, nous entrainent à une simple observation qui nous mène à une puissante réflexion sur l’abandon.

A travers l’amertume et la colère d’un passé confisqué, une renaissance émotionnelle forte qui l’emporte vers cette vie d’avant.

Voyage au japon à travers de véritables histoires d’amour,agrémenté d’une poésie qui nous guide aux confins de nous-mêmes.

Laissez-vous porter !

Sa note : Coup de coeur 5/5

Extrait :
…De quoi le deuil est-il le plus difficile ? De ce qu’on a perdu ou de ce qu’on n’a jamais eu ? …

Le début du roman 

Partager c'est aimer !