Couverture du livre "Quelque chose à te dire"

Quelque chose à te dire

Le livre présenté par Sophie “Quelque chose à te dire” de Carole FIVES paru le 18 août 2022 aux éditions Gallimard.
176 pages

Résumé :
Elsa Feuillet, jeune écrivaine, admire l’oeuvre de la grande Béatrice Blandy, disparue prématurément. Cette femme dont elle a lu tous les livres incarnait la réussite, le prestige et l’aisance sociale qui lui font défaut.

Lorsque Elsa rencontre le veuf de Béatrice Blandy, une idylle se noue. Fascinée, elle va peu à peu se glisser dans la vie de sa romancière fétiche, et explorer son somptueux appartement parisien – à commencer par le bureau, qui lui est interdit…Jeu de miroirs ou jeu de dupes? Carole Fives signe avec Quelque chose à te dire un thriller troublant.

Carole FIVES est une femme de lettres française. Elle a une licence de philosophie et un master en art. Elle délaisse la peinture pour la littérature. Elle a commencé à écrire des essais et des nouvelles en 2010.

Ses derniers romans très remarqués sont :
2017: « Une femme au téléphone »
2018: «Tenir jusqu’à l’aube » prix Médicis et prix Wepler. 2020: « Térébenthine »

Elle écrit aussi pour la littérature jeunesse.

Son avis :
Carole FIVES, sur le registre du thriller psychologique, nous livre un ouvrage de manipulation dans l’univers de la littérature.

Ce roman traite de l’admiration d’une écrivaine pour une autre qui vire à la fascination. Il s’agit, dans cet ouvrage, des conditions de la création littéraire.

Elsa FEUILLET, jeune écrivaine, est une fervente admiratrice de Béatrice BLANDY, elle aussi auteure de 5 romans à succès. Cette dernière est récemment décédée suite à un cancer foudroyant. Elsa est en boucle sur les romans de son idole.

De son côté, elle n’a pas vraiment percé dans l’écriture. Dans son dernier ouvrage, elle s’est permis de glisser une phrase de Béatrice BLANDY pour lui rendre hommage.

C’est cette discrète dédicace qui va pousser Thomas BLANDY, le veuf de Béatrice, à contacter Elsa pour la remercier.

Après plusieurs rencontres, Elsa et Thomas, malgré leur différence d’âge, se rapprochent et vivent dans l’appartement de Thomas au milieu des souvenirs de sa vie avec Béatrice. Ce qui convient parfaitement à Elsa qui espère tant lui ressembler. Cependant, aujourd’hui, elle ne parvient pas à trouver un sujet de roman.

Elle apprend, alors, par hasard, par l’éditrice de Béatrice que celle-ci avait un roman en cours d’écriture avant de disparaître.
A partir de là, elle n’aura de cesse de trouver les notes de l’auteure tant admirée pour terminer ce qu’elle avait commencé. Pourquoi ne pas livrer un ouvrage à deux ou quatre mains?

Pourquoi j’ai aimé ce livre :
C’est un roman aux allures de thriller, il est léger sans autre ambition, semble-t-il, que de distraire sur un fond énigmatique.

Mais, en filigrane, le livre questionne sur le sentiment d’imposture, le plagiat mais aussi, est-ce qu’un auteur a toujours quelque chose à écrire? Ainsi, Carole FIVES analyse le processus de création qu’elle tronçonne en 3 chapitres: admirer, explorer et imaginer.

Ce texte est vif, sans temps mort, le final permet de considérer l’histoire sous un angle différent pour lui donner toute son ampleur. Il y a de nombreux secrets et faux-semblants. C’est une véritable duperie.

L’ombre de « Rebecca » de Daphné du MAURIER plane sur l’ambiance du livre. L’auteure y fait d’ailleurs allusion tout comme aux héroïnes d’Alfred HITCHCOCK. Il n’est pas sans rappeler d’autres ouvrages tels que « Le mystère Henri PICK » de David FOENKINOS ou encore « D’après une histoire vraie » de Delphine de VIGAN.

L’auteure joue avec le lecteur et parvient à le surprendre jusqu’au bout!

Sa note : 4/5

Début du livre 14 pages

Partager c'est aimer !