Alabama 1963

Le livre présenté par Philippe, Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Nimiec, paru le 20 août 2020 aux éditions du Cherche Midi
376 pages

Résumé :
Meurtres en Alabama. Birmingham, Alabama, 1963.

Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…

Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.

Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge : « Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… » Deux êtres que tout oppose.

Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les Etats-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy.

Son avis :
Pas comme polar. Il manque de ressort, les personnages sont pour la plupart caricaturaux (le privé alcolo, le flic raciste et odieux, la domestique noire servile mais pas nucuche, …) et finalement le dénouement peut se deviner.

Ce que j’ai aimé paradoxalement, c’est vivre avec les personnages cette horreur qu’est la ségrégation ; ce racisme primaire qui a sévi et qui continue à sévir aux USA. Les auteurs l’ont bien mis en scène et nous mettent véritablement mal à l’aise au point de vouloir se révolter parfois, si les protagonistes du roman, eux ne le font pas.

Joli coup d’essai pour un premier roman ; je ne sais pas comment on peut faire pour écrire à quatre mains…

Extrait :
« Je ne crois pas au crime parfait. Par contre, je crois aux enquêtes imparfaites. »

Sa Note : 4/5

Partager c'est aimer !